Les différentes techniques d’augmentation mammaire

Les actes de chirurgie mammaire à Paris | Dr Marsili
30Set
21Nov

Les seins sont le symbole de la féminité. Parfois, lorsqu’ils sont trop petits, certaines femmes peuvent s’en trouver complexées voir gênées psychologiquement. Que ce soit à cause d’un amaigrissement, d’une grossesse ou d’une modification hormonale, une solution peut être envisagée : l’augmentation mammaire.

Une augmentation mammaire consiste à augmenter le volume de la poitrine chirurgicalement. Elle peut éventuellement corriger une légère ptôse mammaire (affaissement)  survenue après une grossesse ou un amaigrissement. Cette intervention permet ainsi d’harmoniser la silhouette de la patiente, tout en lui permettant de retrouver confiance en elle. Bien évidemment avant toute chose, il faut poser un diagnostique sérieux et cerner les motivations réelles de la patiente.

L’augmentation mammaire est une opération très répandue chez les femmes. Plusieurs techniques existent et vous seront proposées par votre chirurgien en fonction du volume souhaité, de votre type de peau et de votre physionomie.

La pose de prothèses mammaires

La pose d’implants est l’une des chirurgies esthétiques les plus répandues en France. Néanmoins, cette opération peut être aussi faite dans le cadre d’une chirurgie réparatrice, en cas d’hypoplasie (volume insuffisant des seins) suite à une maladie ou même un accident.

La pose d’implants mammaires a pour objectif d’augmenter le volume mammaire à l’aide d’implants. Ces implants sont choisis par le chirurgien, en fonction du volume souhaité par la patiente, tout en conservant un effet naturel. Il existe aujourd’hui deux types d’implants :

  • Les prothèses mammaires anatomiques qui reproduisent la forme naturelle des seins. Elles sont particulièrement adaptées en cas de reconstruction mammaire, mais aussi pour des patientes minces avec peu de glandes mammaires.
  • Les prothèses rondes qui permettent aux patientes d’avoir un décolleté plus prononcé et un aspect « bombé » sur la partie haute des seins.

Durant cette intervention, le chirurgien peut insérer les implants de deux manières différentes. Soit il les insère derrière la glande mammaire et devant les muscles pectoraux, soit il les positionne derrière les muscles pectoraux. Les incisions doivent être discrètes et peu visibles. Elles sont donc réalisées sur différentes zones comme le pli naturel de l’aisselle, dans le sillon sous-mammaire ou encore dans la zone aréolaire.

L’œdème et les ecchymoses se résorbent au bout de quelques jours et les mouvements amples du bras peuvent provoquer une gêne. Une tension au niveau des seins peut être ressentie chez certaines patientes et peut durer jusqu’à 48 heures. Une période de convalescence de 5 jours est à prévoir et toute activité physique intense est interdite pendant environ 1 mois.

Le lipofilling du sein

Un lipofilling ou augmentation mammaire par injection de graisse autologue vise à injecter la propre graisse de la patiente pour augmenter le volume des seins. Cette technique permet une amélioration et un remodelage de la poitrine sans risque de rejet.

Le lipofilling est utilisé pour les cas de reconstruction mammaire, après une mastectomie. Il peut aussi être utilisé dans les cas de chirurgie esthétique d’augmentation mammaire chez les femmes sans risque de cancer du sein et ayant moins de 35 ans. Cette intervention est indiquée pour les patientes souhaitant une augmentation mammaire modérée ( un ou deux bonnets en plus) ou un remodelage des seins.

Au cours de cette intervention, le chirurgien va prélever la graisse par liposuccion sur différentes zones déterminées à l’avance. Le chirurgien procède ensuite au nettoyage de la graisse grâce à la centrifugation. Ce procédé permet de séparer les cellules graisseuses intactes qui peuvent être greffées de celles qui ne le peuvent pas. La graisse est enfin réinjectée dans les seins selon une technique précise qui va permettre un résultat homogène et harmonieux.

Les œdèmes et ecchymoses se résorbent naturellement au bout de quelques semaines. Quelques jours de repos sont à prévoir suite à l’opération. De même, l’activité physique peut être reprise après 2 ou 3 semaines. Enfin, la patiente bénéficie d’un suivi radiologique annuel.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
4 votes
Moyennes : 4,75 sur 5
Loading...
  DEMANDE D’INFORMATIONS

DEMANDE D’INFORMATIONS

Remplissez le formulaire en ligne pour prendre un rendez-vous ou pour obtenir des informations sur les interventions ou les traitements

Rappel gratuit